Passer de Mac à PC pour la production audio : l’enfer ?

transition-pure-perception-mac-apple-pc

Nous sommes régulièrement sollicités pour savoir si une transition de l’environnement Mac vers l’environnement PC peut se faire sans trop de douleur. Vous n’osez pas franchir le pas ? C’est pourtant une évidence aujourd’hui et en voici la démonstration !

Pourquoi adopter l’environnement PC (et donc Windows) ?

Les raisons peuvent être nombreuses : volonté de changer d’environnement de travail, vouloir privilégier la possibilité de facilement réparer et « upgrader » votre station de travail et la personnalisation de son ordinateur, recherche d’un retour sur investissement plus rapide, etc.

Quels sont  les avantages d’un PC par rapport à un ordinateur Apple ?

  • Comme partiellement évoqué dans l’introduction : les composants informatiques sont standardisés et échangeables en cas de panne ou d’un besoin d’évolution (dans un ordinateur fixe). Le choix de composants est vaste et que cela soit pour une mise à jour ou un réparation de votre ordinateur, vous n’aurez que l’embarras du choix !
  • Le rapport performances/prix est bien supérieur : pour vous en convaincre, je vous invite à comparer les tarifs d’un Mac Pro avec des caractéristiques équivalentes à notre modèle Symphonie.
  • La possibilité d’adapter son ordinateur à ses besoins : demandez à Apple de vous faire un ordinateur sur mesure. Allez-y et mettez-moi en copie de la réponse 😉

Les (supposés) avantages des Macs sur les PC sont-ils réels ?

Stabilité

Un ordinateur Windows comme Mac, s’il est correctement configuré et entretenu (voir notre article) est stable. Certains logiciels ou matériels peuvent créer des instabilités mais elles sont spécifiques auxdits logiciels et matériels. Par exemple, l’utilisation de matériels ou logiciels anciens sur des plateformes récentes Windows comme MacOS créé souvent des instabilités voire des incompatibilités. La solution est alors de mettre à jour les matériels et logiciels.

Windows est un système stable depuis longtemps mais il est un point qui est souvent oublié : Windows est un système d’exploitation général qui s’installe sur n’importe quel ordinateur (ou presque) ; MacOS est développé et optimisé pour des ordinateurs conçus et optimisés par Apple. Il faut donc faire un travail d’optimisation sur Windows qui n’est pas (ou mal) fait sur les ordinateurs Windows accessibles au plus grand nombre. Nos ordinateurs sont livrés avec un système optimisé qui libère toute la puissance de votre ordinateur vos travaux de création !

Sécurité

Une utilisation sensée de son ordinateur (ne pas ouvrir d’emails aux sujets douteux, par exemple) et l’utilisation de programmes de protection adaptés (anti-virus) permettent de travailler en toute sécurité sans mettre à mal les performances de votre ordinateur.

A noter également qu’il est logique que les virus soient plus présents sur PC que sur Mac : le nombre de PC sur Terre est bien plus élevé que le nombre de Macs ; il est donc logique pour les pirates de se focaliser sur ces plateformes plus répandues pour maximiser les possibles infections et d’où une occurrence plus élevée. Les virus et autres Malwares sur MacOS sont cependant une réalité qui ne peut être ignorée, c’est le prix de l’ouverture et de la souplesse.

Le graphique ci-dessous montre que la part des ordinateurs sous Windows (versions 7, 8 et 10) est d’environ 90 % ; Mac OS est aux alentours de 4%, Linux environ 3% et le reste est occupé par des systèmes d’exploitation anciens (Windows XP, par exemple).

OS market share pure perception
Graphique issu de l’article WikiPedia « Usage share of desktop operating systems » accessible en cliquant sur l’image

Fluidité de travail

Windows n’a jamais été moins fluide que MacOS ; il est par contre souvent distribué sur des machines aux caractéristiques médiocres et installé de manière basique, sans se soucier de l’optimiser en vue d’une utilisation finale spécifique ; ils sont également livrés avec de nombreux programmes inutiles (bloatwares) qui encombrent rapidement le fonctionnement de l’ordinateur.

Comme expliqué plus haut, nous optimisons Windows en profondeur pour qu’il laisse à l’ordinateur un maximum de puissance dédiée aux activités de production. Cela permet d’obtenir une latence faible, un fonctionnement plus rapide et plus fluide et une grande stabilité.

Robustesse du matériel

Les composants des ordinateurs Mac comme PC sont intrinsèquement les mêmes (SSD, disques durs, processeurs, ram) et produits dans les mêmes usines. Ils présentent tous la même probabilité de faillir sur une plateforme ou l’autre.

L’intérêt technique et économique est donc clair. Pourquoi nombre de personnes travaillant dans les domaines de l’audio restent-elles donc sur des ordinateurs Apple ? Les habitudes (souvent), certains matériels spécifiques (la plupart des interfaces audio Apogee, par exemple), la peur du changement. Autant de raisons qui justifient parfois de ne pas tenter une aventure PC.

Tout ça c’est dans la tête !

Mais la plus grosse difficulté qu’il faut surmonter lors du passage de Mac à PC (ou l’inverse) c’est soi-même. Nous avons nos habitudes de travail, des raccourcis que nous utilisons tous les jours qui peuvent être différents en fonction des plateformes et encore tant d’autres choses !

Ce ne sont que des habitudes qu’il faut changer ou d’autres habitudes à prendre si, comme certains, vous naviguez régulièrement entre les deux systèmes. Cela demande un petit temps d’adaptation mais rien de compliqué pour qui garde l’esprit ouvert.

Quelles aides puis-je trouver ?

Il faut parfois se faire un peu violence pour certaines utilisations mais il existe des outils et quelques astuces simples permettant de faciliter cette transition.

Le site ProtoolsKeyboardShortcuts.com, par exemple, vous donne toutes les équivalences de raccourci sous ProTools, des versions 9 à 12, entre Mac et PC.

SI vous utilisiez Logic Pro X et que vous êtes décidé à passer sur PC, il faut utiliser un nouveau DAW qui soit compatible Windows. Comme souvent, nous recommandons Reaper pour ses nombreux avantages techniques et financiers mais également pour sa capacité à adapter son interface aux besoins de l’utilisateur. Ainsi, vous pouvez donner à Reaper une interface TRES proche de celle de Logic (ici), mais également de ProTools (ici) ou Cubase ().

Les thèmes sont extrêmement nombreux et variés ! Ils peuvent adapter l’interface à vos habitudes ou vos besoins. Par exemple, vous travailler dans un environnement sombre, vous pouvez choisir un thème sombre pour ne pas trop fatiguer vos yeux ; vous pouvez également choisir un thème aux couleurs vives pour clarifier l’interface.

Dans tous les cas nous sommes là pour vous accompagner et trouver des passerelles adaptées à vos objectifs de transition !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *